Chapitre 1 : Magie et Science
 

Partagez | 
 

 Retour aux abysses [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kadhrei Ichiragi
Modo de l'extrème !
avatar


Messages : 505
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 20
Localisation : Trun

Feuille de personnage
PV:
550/550  (550/550)
PM:
1000/1000  (1000/1000)
Mental:
750/750  (750/750)

MessageSujet: Retour aux abysses [fini]   Lun 29 Juil - 22:24

Kadhrei,malgré ces quelques temps a vivre dans cet capitale dont la renommée a fait le tour des continents,se sent plein de nostalgie en tournant vers ce ciel qui dans le passé était moins clément.
Et a ces quelques pensées vers son début d'immortalité,il lève le pied pour partir vers ce village qu'il n'a jamais oublié malgré les années.Il part a pied,le temps n'est plus son ennemi après tout,même si quelque fois il regrette ce choix.

Il se prépare doucement,embarquant provisions et soins,car la solitude n'est pas bon a vivre en lieu sauvage.Le parcours est long,mais ces premiers pas vers sa destination lui rappelle ces années de fuite avec les contractants,et un sourire s'efface comme pour espérait qu'il oublie cette misère douloureuse,mais il s'en souviendra.Toujours.

Une plaine vient attirer le regard de Kadhrei,qui après ces heures de marche,commence doucement a sentir la faim.Ces pouvoirs maintenant lui permettent de se mettre a l'aise dans cet environnement où il sentait chaque bruissement,chaque fracas,chaque vent, comme un murmure d'exil.

Il se construit une table ainsi qu'une chaise faite avec les matériaux du coin.
A la fin de ce repas,un bâillement s'échappe et la verdure environnante se présente comme un lit,plus qu'acceuillant.Les rêves de Kadhrei sont nombreux,allant du simple mélange d'événements récents,au simple sursaut incompréhensible au réveil,aux tentations chatoyantes produit par une imagination d'adulte avec un corps d'enfant et quelques fois à des souvenirs lointains,très lointains.


Un incendie,du sang,une douleur infantile,un croassement,des mots,des pleurs,la folie mais surtout ce qu'il ne pensait plus ressentir.

La Peur.Celle qu'on pense n'avoir qu'enfant.Celle qui n'as pas de nom.Celle qui nous fait rire aujourd'hui et qui nous terrorisait dans le passé.Celle qu'on ressent comme une balle dans la tête pendant qu'on est train de tomber.

Il l'a réentendu.

Un fourmillement se ressent a son bras droit,après ce sommeil désolant.

-Ah foutu vers,mon corps est vieux mais je bouge encore,fouttez moi la paix...pourquoi maintenant ?
Pourquoi ces souvenirs reviennent-ils maintenant ? Je ne les veux pas,mon passé a beau être grand,mon avenir le sera encore plus,sans toutes ces peines et ces plaies.Penser ne sert plus à rien de toute façon,mes pas ne retourneront vers mon passé qu'une seule fois et je corrigerai ces erreurs.

Il détruisit alors ces créations et repartit de plus belle laissant a cet plaine,ces images et ces sons peu communs.

Pendant le trajet,Kadhrei se sent libre et profite de cette solitude pour entraîner ces pouvoirs:écriture au sable,lévitation de rocher,et modelage en terre.Il essaye même de se faire un feu,avec des silex,mais sans résultats.

-Ca ne sert a rien après tout,la nuit m'ait agréable.

.Mais il ne laisse rien,trop peur que ces amusements marquent ce passé déjà nouveau.


-....

Il est arrivé au village de sa mémoire,mais le cimetière semble avoir grandi,au plus grand trouble du héros.

-Qu'est ce que....pourquoi tant de tombes ? Et des urnes ? Si j'ai appris un chose,c'est que la cause de mort est inscrite au dos,regardons.....un symbole ? Un villageois saura m'indiquer ceci.

Kadhrei embarqua une urne avec lui,l'homme dont il avait pris le corps,et dont le signe troublant était inscrit.Il se redirigea vers le village,qui aprés 40 ans avaient plutôt bien vieilli: les habitations restaient solide malgré le passage du temps,les barrières et clôtures retenaient encore les bêtes,et la nature n'avait pas encore repris le dessus sur ce qu'il lui appartenait.

-Y'a quelqu'un ? dit Kadhrei en toquant a une porte.

La porte s'ouvrit et une  femme apparut,cheveux longs bruns et yeux marron clair.

Kadhrei: Je suis un ancien connaisseur de ces lieux et j'aimerais connaitre les récents événements qui ont modifié ce petit village,et j'aimerais vous demander autre chose...

Luana: Bien sur entrez,je vis presque seul ici et je serais heureuse de pouvoir partager ces évènements malgré les souvenirs que j'en retiens...Je m'appele Luana Lokime,enchantée.

Kadhrei: Kadhrei,mon nom n'importe plus maintenant,je suis toute ouîe mademoiselle,allez y.

Luana: Je vais essayer de tout vous conter,malgré mon jeune âge.

-Petite fille,j'ai vu des adultes aux bras coupés,voir des adolescents et même quelques enfants...
Cette évènement est problablament la pire chose qu'il soit arrivée.Elle a été causée par un soi disant démon immortel qui s'amusait a faire revivre les morts,et qui un jour de folie,a mutilé les gens du village d'une vieille faucille de fermier qui trainait par là.Ces blessures ont souvent menées a des décés prématurés,en particulier des enfant et des des ados et ces derniers ont été incinérés,car personne ne veut reposer le corps de son enfant mort tandis que les adultes ont été entérrés,installant de nouvelles tombes donc un plus grand cimetière.Son apparence n'a jamais été dévoilé mais pourtant il rôde encore au cimetière la nuit,trainant le reste de chair et de squelette qu'il a.

Kadhrei:(Serait-il encore vivant ? L'esprit errant de ce corps emprunté ? Je dois lui demander une dernière chose avant d'aller voir)
Je suis passé par le cimetière,et j'ai vu ce symbole sur certaines tombes,qu'est-ce que c'est ?

Luana:C'est le symbole des morts "récents",ceux tués par le démon,ce signe est apparu en une nuit....

Kadhrei:.....étrange(l'ange aurait marqué ma traitrise),merci de votre voix et de votre acceuil je m'en vais donc reposer ceci au cimetière et vous laisser passer une bonne nuit,mademoiselle au revoir.

Luana:Au revoir.....


Kadhrei repartit vers le cimetière pour reposer l'urne et connaître la créature qui rôde.La nuit était tombée et minuit devait être passée.Des grognements et raclements se font entendre au fond du cimetière,une apparence humaine qui traîne et qui crache toujours les mêmes mots se fait apercevoir par le contractant.

-Rends le moi,où est-rrrrrril (crachat de sang),rends le moi maintenant ! Pitié rends le moi...où l'as tu caché ?

L'esprit originel du corps de Kadhrei,traîne encore,maltraité par son état de zombie.Son corps rejette son esprit,le faisant souffrir durement,on ne réanime pas les morts,ni personne d'ailleurs.

Par sa dague,il achève cet oeuvre de peine qu'il a crée.
En parcourant le cimetière,il apercoit le nom de Lokime gravée sur deux tombes.

Kadhrei:....Ces parents....elle ne peut pas vivre comme ca...personne ne doit vivre avec ca...

Kadhrei sortit du village avant le lever du soleil et contempla une dernière fois ce paysage et mis un poing sur le sol.Et la nuit répartit alors son voile sur le sol,plongeant la vue de Kadhrei dans un noir absolu.

-Abyss.

L'obscurité de la nuit ne fit plus qu'un avec le sol,qui prit une couleur noir et commença a se distordre lentement,cette nuit devint alors le tombeau de ces personnes qui n'avaient comme passé que peine et désespoir.Chaque zone touchée commença a s'enfoncer profondément dans le sol,personnes,habitations,bêtes, rien n'est épargnée dans ce trou noir terrestre.On ne peut qu'entendre que des cris de folie avant la totale dissolution de ce village.Une fois la "purification" finie le terrain reprend sa forme originel et une plaine revient alors,et l'obscurité fait luire le village qui miroite maintenant au sol.


-Vous appartenez au passé maintenant,a la face caché de ce monde qui ne vous fera plus de mal.

Il repartit alors vers Atias,cette ville de promesses et de nouveautés qui perduront toujours selon sa volonté,qui aujourd'hui est plus que neuve.

Abyss.

Description: kadhrei peut modifier et altérer chaque ombre ainsi que la matière qui est assombri(ex:un  arbre fait de l'ombre au sol,il peut modifier le terrain occupée par l'ombre),il peut donc déformer des mouvements,des structures,des terrains.Le sort apparaît comme des racines d'ombre sortant du sol autour jusqu'à se lier a l''ombre de l'adversaire,les racines mouvent alors au sol ,accrochée a l'adversaire.Plus le sort est utilisé plus l'ombre de l'adversaire et plus elle se détache de lui et se répand au sol,et si touchée par le sort peut etre recceuilli pour le mental de Kadhrei.

Abyss:Sort de visée(esquivable),la déformation du terrain par l'ombre coûte de la mana(40 pm par enfoncement du sol,50 pour une élévation) tandis que la déformation des mouvements ennemis lui coûte du mental[(coût=mental : volonté adv) x 4.Chaque "morceau" d'ombre répandu redonne la valeur de mental utilisé divisée par deux.

Merci de la lecture,de la note(ca se note ca ?),et de la confirmation du sort. Arigato !


Dernière édition par Kadhrei le Mer 31 Juil - 18:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stalios Zumoro

avatar


Messages : 2724
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 20
Localisation : Ouilly Le Tesson

Feuille de personnage
PV:
360/360  (360/360)
PM:
2170/2170  (2170/2170)
Mental:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Retour aux abysses [fini]   Mar 30 Juil - 0:51

Une voix surviens alors dans sa tête :

Stalios : Toi libre ? puis il fis un rire étrange . N'oubli pas le sceaux sur ton torse .

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadhrei Ichiragi
Modo de l'extrème !
avatar


Messages : 505
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 20
Localisation : Trun

Feuille de personnage
PV:
550/550  (550/550)
PM:
1000/1000  (1000/1000)
Mental:
750/750  (750/750)

MessageSujet: Re: Retour aux abysses [fini]   Mer 31 Juil - 2:38

(rp apprentissage sort reedite !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux abysses [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour aux abysses [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kenneth Xander, l'expatrié de retour chez lui [FINI]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akiros ::  :: Valior :: Extérieur des villes-